Êtes-vous plutôt gel ou mousse pour vous désinfecter les mains ? Dans tous les cas nous sommes ravis de pouvoir vous aider à faire le meilleur choix de solution désinfectante pour vos salariés et visiteurs en cette période endémique. En effet pour le nettoyage des mains, il est vrai que nous entendons souvent parler et utilisons le gel hydroalcoolique sans nous poser plus de questions. Toutefois, nous avons été amenés à remettre en question les solutions désinfectantes que nous avons adoptées pour lutter contre la propagation du Covid-19 en entreprise. Nous avons donc décidé de mettre en duel le gel hydroalcoolique et la mousse désinfectante dans la bataille contre le Coronavirus. Qui sera le/la gagnant(e) selon vous ? 

Caractéristiques du gel hydroalcoolique 

Allons droit au but, le gel hydroalcoolique est un faux ami. Apparemment, deux des composants utilisés dans sa fabrication, comme dans différents produits d’hygiène, le triclosan et le triclocarban, sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. A utilisation régulière et prolongée, ils pourraient notamment favoriser une résistance aux antibiotiques, le déclenchement du cancer du seinaltérer les spermatozoïdes ou encore provoquer différents dérèglements hormonaux. Raison pour laquelle 200 scientifiques de 29 pays différents ont signé un manifeste demandant à « la communauté internationale de limiter la production et l’utilisation du triclosan et du triclocarban et à questionner l’utilisation des autres antimicrobiens. »

De plus, le gel hydroalcoolique, en plus d’être extrêmement inflammable, contient un grand nombre d’autres substances chimiques qui s’avèrent inutiles dans le processus de désinfection des mains. Alors que l’on peut se contenter de faire plus simple tout en préservant la qualité de vie de nos employés. 

L’alcool : abime la flore cutanée ; dessèche la peau.

Les gélifiants synthétiques : polluent l’environnement car sont peu biodégradables et toxiques pour le foie. 

Les conservateurs synthétiques : polluent l’environnement car également peu biodégradables en plus d’être des perturbateurs endocriniens. 

Les phtalates : sont toxiques pour le foie, les reins et le système reproducteur. 

Les colorants azoïques : fortement soupçonnés d’être cancérigènes, interdits aux Etats-Unis. 

 

  • Bon à savoir : En l’état actuel des connaissances, il n’existe pas de risques reprotoxiques ni cancérogènes liés à l’utilisation normale d’un gel hydroalcoolique sans bisphénol A, ni même de risques neurotoxiques. 

 

Si vous avez un penchant pour la texture du gel hydroalcoolique, il est donc recommandé de se tourner vers un gel ne contenant pas de bisphénol A. 

La mousse désinfectante, qu’est-ce que c’est ?

La mousse désinfectante est une solution saine ayant une viscosité proche de l’eau. Elle permet de couvrir une plus grande superficie cutanée qu’un gel pour la même quantité de produits et permet d’utiliser 2 à 3 fois moins de produit pour la même efficacité. 

Les producteurs utilisent de plus en plus de produits de nettoyage et de désinfection à base de mousse. L’utilisation de la mousse présente plusieurs avantages par rapport au gel hydroalcoolique :

  1. Elle est plus efficace car permet une meilleure gestion du temps d’exposition de l’agent nettoyant ou désinfectant.
  2. Rémanence de la mousse par rapport au gel : alors que l’application du gel hydroalcoolique permet de désinfecter une surface sur une très courte période, avec la mousse l’action désinfectante agit pendant plusieurs heures.
  3. La mousse est un choix plus sûr car elle produit moins d’aérosols, c’est-à-dire de petites gouttes de liquide lors de son application.
  4. Elle couvre une plus grande superficie cutanée grâce à sa texture mousse ayant une viscosité proche de l’eau.
  5. L’absence d’ingrédients comme l’alcool, le parabène, le triclosan, le phénoxyéthanol, les parfums et bien d’autres substances habituellement présentes dans les produits désinfectants permet à la mousse de désinfecter toutes les peaux, même les plus sensibles. 

La mousse désinfectante semble donc gagner contre le gel hydroalcoolique dans la lutte contre les virus. Personnellement nous pouvons en témoigner car c’est l’une des solutions que nous conseillons en termes d’hygiène au travail pour une garantie de santé à long-terme pour vos salariés.