Miettes de gâteau nichées entre les touches du clavier, les traces de graisse sur la souris/ touchpad ou encore l’air saturé dans l’open space sont autant de témoins des erreurs d’hygiène que nous commettons inconsciemment au travail.
Nous sommes tous passés à un moment ou un autre par ces moments peu recommandés.
Pour un environnement de travail plus sain et exempté de contaminations, notamment en période épidémique, voici notre checklist exhaustive des erreurs à éviter au bureau. 

 

Erreur numéro 1 : le sac sur le bureau

Saviez-vous qu’on retrouve en moyenne 1000.000 de bactéries par cm2 sur un sac ? 

Le fait est que sans le réaliser vous posez votre sac sur des surfaces infestées de germes chaque fois que vous empruntez les transports en commun. Idem pour le sol du bar lors d’un afterwork ou du restaurant à la pause déjeuner. Puis, à votre arrivée au travail, vous le posez sur votre bureau pour chercher votre téléphone…

Autant de scénarios où votre sac vous trahit sans même que vous ne vous en rendiez compte. La prochaine fois que serez tenté de poser votre sac sur votre bureau, pensez aux milliards de microbes que vous allez éparpiller dans votre environnement de travail. Vous y réfléchirez à deux fois avant. Notre conseil, l’éloigner du bureau en l’accrochant ou le posant sur une chaise ou à même le sol. 

Erreur numéro 2 : ne pas se laver les mains au moins deux fois par jour

Transports, ascenseur, lieux publics, plus on manipule des objets touchés par d’autres personnes, plus on se lave les mains. 

Vous n’aviez besoin que de faire un rapide saut aux toilettes donc vous décidez que ce n’est pas très important de passer par la case lavabo. Grossière erreur, car le simple contact avec la poignée de la porte des sanitaires vous laisse en moyenne 1000.000 millions de germes sur les mains (additionnés aux 1000.000 chopés sur votre sac), que vous transmettrez à votre prochain interlocuteur en lui serrant la main. 

 

Erreur numéro 3 : manger sur votre bureau 

Il est 11H30, vous avez une petite faim, alors vous décidez de grignoter un biscuit pour couper votre faim et repasser à votre activité. Sauf que vous mettez des miettes sur votre clavier d’ordinateur, plus précisément entre ses touches. Voilà une autre manière de cohabiter chaque jour avec des microbes, car même balayées in extremis, celles-ci laissent des traces de leur passage qui impliquent la présence de bactéries. Mieux vaut donc dissocier espace de travail et de repas, comme à la maison, et nettoyer après chaque repas. 

 

Erreur numéro 4 : Ne pas aérer son lieu de travail

Prenons simplement le cas d’un open space. Vous êtes des dizaines à travailler chaque jour dans une même salle, fermée quatre jours sur cinq parce que personne ne pense à aérer de temps en temps car surchargés de boulot. D’après Thomas Kassab, le premier facteur de transmission de microbes est l’air saturé par un ensemble d’individus. On pense donc à aérer deux fois par jour pendant une quinzaine de minutes pour renouveler l’air ambiant, ou on installe un système de ventilation pour renouveler l’air automatiquement s’il est impossible d’ouvrir les fenêtres. Sinon, l’astuce écolo qui marche à tous les coups : intégrer des plantes vertes à votre espace de travail pour leurs vertus renouvelantes et dépolluantes de l’air.

 

Bonus : Les erreurs d’hygiène en tant d’épidémie

C’est cadeau ! On s’est dit qu’en ces temps de crise sanitaire ce serait un peu dommage de ne pas aborder les nouvelles habitudes que nous devons adopter mais faisons tout le contraire, comme par exemple : 

  • Passer à la machine à café au moment d’affluence 
  • Ne pas vérifier sa température avant de quitter la maison
  • Ne pas nettoyer son poste de travail
  • Travailler à moins d’un mètre de ses collègues 
  • Ne pas laver ou jeter son masque en fin de journée